Discours de S.E.M. Stanislav AKHMEDOV, Ambassadeur
de la Fédération de Russie en République de Madagascar
à l'occasion de la remise
du matériel
pour le Cabinet de la langue russe « Russkyi Mir »
à l'Université d'Antananarivo

Le 25 avril 2014

 

Excellence, Madame le Ministre,

Excellences, Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très ravi de vous accueillir ici, à l'Ambassade de Russie aujourd'hui. Merci d'être venus.

Nous nous sommes réunis aujourd'hui pour la raison très agréable pour moi comme représentant accrédité de la Russie à Madagascar, enfin de remettre le matériel pour le Cabinet, ou plutôt pour le Centre de la langue russe « Russkyi Mir » (« Le Monde Russe » littéralement).

Le matériel, dont je parle, se trouve ici-même et vous pouvez le voir bien. Il comprend un bon nombre de livres sur la langue et la littérature russe, y compris des manuels, des dictionnaires et des ouvrages de référence. En plus, il y a deux laptops, qui aideront à assurer l'accès aux ressources linguistiques très riches de l'Internet et aux programmes spéciaux des études de la langue russe via la cyber espace.

En fait, tout ce matériel a été fourni par le Fond gouvernemental russe « Russkyi Mir », le bût principal duquel est la promotion de la langue et la culture russe partout dans le monde. Et cette tâche corresponde bien à la ligne de la politique internationale russe reflétée au dernier Concept de la politique extérieure de la Fédération de Russie approuvé par le Président Vladimir Poutine en février 2013. Ce document fixe comme un des buts principaux de contribuer à l'apprentissage de la langue russe comme un élément intégrant du patrimoine mondial et comme un instrument de la communication entre les nations différentes.

Je ne peux que reconnaître le fait que Madagascar et un sol très abondant pour la réalisation de cette disposition du Concept. Ça fait longtemps que la tradition de l'apprentissage de la langue russe à Madagascar prend ses racines. Chaque année quelques dizaines de jeunes malgaches finissent leurs études dans une vingtaine de lycées et collèges publics aussi que privés dans la capitale et loin d'Antananarivo ou on enseigne la langue russe. La pléiade de ceux qui parlent russe se complète annuellement par les malgaches qui obtiennent la formation dans les universités russes. Ça fait déjà plus de 4 milles de personnes qui ont étudié dans les universités de mon pays et qui conserve leur amour à la langue. Il ne faut pas oublier les compatriotes russes résidant à Madagascar et conservant l'amour à la Russie, à sa langue et culture.

Depuis déjà quarantaine d'années la langue officielle de notre pays est étudiée à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université d'Antananarivo.

Je crois que le département de la langue russe à l'Université tananarivienne est unique non seulement aux îles de l'Océan Indien mais même en toute Afrique. C'est pourquoi nous avons choisi l'Université d'Antananarivo comme le destinataire de ce don. Sa direction, de son part, nous a accordé généreusement un très bon sale pour le Centre « Russkyi Mir ». Permettez-moi de profiter de cette occasion pour remercier Monsieur le Président de l'Université d' Antananarivo pour sa coopérativité.

D'année en année c'était l'Association des Enseignants Malgaches de Russe qui était en garde de la langue russe à Madagascar. Cette organisation non-gouvernementale comprend à peut près 60 membres, reste toujours en contact directe avec l'Ambassade et réponde très positivement à toutes nos initiatives en ce qui concerne la promotion de la langue et de la culture russe. Étant la Présidente de cette Association pendant beaucoup d'années, Madame Lanto RAMAHEFARISOA, qui est parmi nous aujourd'hui, fait tout son possible pour maintenir le niveau très élevé de l'enseignement de la langue russe non seulement à l'Université mais aussi aux lycées et collèges de toute la Grande Île. Mes remerciements à Vous, Madame Lanto, aussi bien qu'aux membres de Votre association pour votre travail en général et votre contribution à la réalisation de ce projet du Centre.

Le Centre « Russkyi Mir » sera non seulement la bibliothèque russophone. J'espère qu'il devienne une fenêtre au monde russe, un centre d'attraction pour tous et chacun qui s'intéresse de la culture, de l'histoire et de la langue de mon pays. J'espère qu'au Centre « Russkyi Mir » tous et chacun soit pourvu du matériel actuel sur la Russie et ça devienne encore un pas vers l'affermissement de la coopération russo-malgache déjà avancée dans le domaine humanitaire et de l'éducation.

Permettez-moi d'abuser de votre attention pendant encore quelques instants pour mentionner les derniers développements qui sont de vrais témoignages du niveau avancé de notre interaction avec Madagascar dans le domaine de l'éducation.

En 2011-2012 les étudiants et les enseignants malgaches de russe ont pris part au projet des cours de la langue russe en distance de 9 mois réalisés par l'Institut d'Economie, de Gestion et de Droit de Kazan (ville au bord de Volga) aussi avec l'aide financière du Fond « Russkyi Mir ». A l'issue de ces cours la plupart d'eux ont décidé de soutenir les thèses pour obtenir les diplômes russes. L'équivalence de ces diplômes a été reconnue par un arrêté du Conseil Scientifique de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université d'Antananarivo. Ça permettra à ceux qui le veulent de continuer leurs études aux universités russes en obtenant la bourse d'état dont nous octroyons 16 pour les étudiants malgaches pour l'année scolaire 2014-2015.

En mars 2013 un accord de coopération a été signé entre l'Institut de Kazan et l' Université d'Antananarivo ce qui renforce aussi la position de la langue russe ici à Madagascar en faisant possible la réalisation d'un grand nombre de projets.

En avril 2013 l'Ambassade accueillit en présence de S.E. Monsieur le Ministre l'Enseignement Supérieur, la cérémonie officielle de l'ouverture du 13è séminaire pédagogique de l'Association des Enseignants Malgaches de Russe.

Plusieurs projets de la coopération avec l'Institut de la langue russe de A. Pouchkine à Moscou, y compris les études du doctorat en distance, sont aussi en train d'être négociés.

Je crois que mon discours devient déjà un peu fatiguant ce que ne me permet pas d'évoquer encore de détails. Donc, permettez-moi tout simplement d'exprimer ma satisfaction de la réalisation de succès du projet du Centre de la langue russe « Russkyi Mir » et de souligner que nous sommes prêts à continuer le travail en rapport direct avec les autorités malgaches pour maintenir l'atmosphère de confiance à nos relations, pour chercher et réaliser toutes les voies d'attribution de la productivité aux liens russo-malgaches, pour les remplir du contenu réel et mutuellement avantageux.

Je vous remercie pour votre aimable attention.